top of page
  • lotusvillage

J'AI PEUR...


Nous sommes tous confrontés à des peurs, qu'elles soient conscientes ou non. 
La vie nous offre des expériences pour nous aider à travailler sur nous-mêmes. 
J’ai d’ailleurs parfois le sentiment que ma vie est une expérience à n’en plus finir! 
C’est souvent épuisant… ai je donc tant de choses à guérir en moi? Quand est ce que ça va s’arrêter?! Puis je me souviens que c’est un travail de toute une vie… et que même si on a le sentiment de ne pas avancer… on évolue. 




Quand je regarde en arrière, je réalise à quel point j'ai grandi et évolué. J'ai surmonté des épreuves qui semblaient insurmontables et acquis une sagesse précieuse. Avant, une rupture était synonyme de souffrance incommensurable, plus rien n’avait de goût, ne comptait… Je sais aujourd’hui que tout est temporaire, même la douleur la plus intense.




Je me souviens encore de ce voyage à Bali, après une rupture. J'étais au plus bas, vide et seul. Puis j'ai commencé à écrire, à libérer mes maux sur le papier et à me répéter que chaque heure, chaque minute me rapprochait de la guérison.
Le secret, c'est de tenir bon dans la tempête, tenir bon malgré les peurs et les douleurs qui nous assaillent. Et petit à petit on recommence à vivre...




Aujourd'hui, j'ai appris à gérer mes émotions, même si elles peuvent encore me prendre par surprise. Mais il y a encore tellement de choses à faire. Parfois, j'ai l'impression d'être un funambule aux yeux bandés…avançant sur un fil sans vraiment savoir où il va, à rester tant bien que mal sur la corde, à apprendre de chaque expérience, à ne pas laisser mes blessures, mes émotions prendre le dessus. A me donner de l’amour… malgré les peurs et les histoires qu’elles se font un plaisir à me raconter… et avec l’histoire… les émotions qui s’invitent.




Avec le temps et l’expérience j’ai appris à me connaître… appris à gérer ce qui vient… mais tout déconstruire pour tout reconstruire prend du temps… tellement de temps… 

Il y a des peurs que nous connaissons, et d'autres plus insidieuses, cachées dans notre inconscient, qui nous font répéter des schémas et des dynamiques qui nous font souffrir.


La première étape est de prendre conscience de ces peurs. Mais cela ne suffit pas, car la peur n'est qu'une émotion qui nous transmet un message : « attention, je ne connais pas, ça peut être dangereux » « attention, potentiel danger ».

Nous ne devons pas nous arrêter à cette émotion et passer à côté de belles opportunités.


Encore aujourd'hui, je découvre de nouvelles peurs, cachées bien profondément en moi... mais je suis patient et j'apprends à leur parler, à leur raconter une autre histoire que celle qu'elles me dictent.


J'avance malgré leur présence et les histoires qu'elles se plaisent à me raconter. Je les remercie pour leur message… mais je tâche d’avancer…


Et c’est exactement ce que je fais en écrivant ici, publiquement... et pudiquement ces mots…


Lucas


Comments


bottom of page